REFONDATION Inventons une France de liens et de partages !

Refondation s’exprime suite à l’attentat du 23 Mars 2018

L’acte que vient d’accomplir au prix de sa vie le Colonel Beltrame est, au-delà du respect queforce l’acte de courage, un témoignage : l’appel à la résurrection des valeurs, de l’éthique, des vertus que notre société, la France, chacun d’entre nous, se doit de porter et de défendre. Ces vertus s’appellent loyauté, écoute, dévouement, patience, transmission, engagement fraternel.

Il ne pouvait y avoir plus dense réponse à un assassinat de victimes innocentes conduit sciemment et selon un mode rituel, froid, déterminé, et construit. Il y a aujourd’hui un devoirde lucidité : ce sont ces valeurs qui sont haïes et combattues ; non par un individu isolé,dérivant, mais par un criminel qui se sent parfaitement représentatif d’une démarche collective, au nom d’une idéologie qu’il revendique.

Notre communauté nationale est civilisée, héritière de la démocratie, intrinsèquementporteuse du respect de l’autre. La société française est imparfaite mais n’est pas coupable :c’est ce que le Colonel Beltrame a manifesté en se substituant, innocent et désarmé, en charité, et au nom de toute la République, à une victime innocente.

Nul n’a le droit désormais de gommer ce message pour lequel il a donné sa vie, et qui marque, par sa force morale, et son éclatante clarté, un tournant. Ce geste porte un sens qui désormais nous oblige chacun.

Les français de toutes conditions, de toutes confessions, de toutes origines doivent savoir se retrouver, et être réunis, autour d’une éthique claire. Ils ne doivent plus se laisser attirer par des cheminements et des raisonnements obscurs qui égalisent tout, sèment la confusion, et empêchent toute distinction sensée.

En ces moments, la parole publique, et les actes de l’Etat, doivent se montrer par leur netteté, leur détermination, à la hauteur du geste accompli par le Colonel Beltrame. Le péril qui se dessine doit cesser d’être sous-estimé. Il appelle la fermeté de la pensée. Il exige la force souveraine et juste d’un Etat protecteur qui doit désormais, et enfin, agir pour extirper, partout, et dans toutes ses dimensions, les racines d’un mal profond, vis-à-vis duquel aucune concession ne doit plus être tolérée.

C’est aujourd’hui le temps du recueillement, mais dès les prochains jours REFONDATION apportera au débat national ses propositions pour un Etat qui sache incarner, avec justice et dans le plein exercice de ses fonctions régaliennes, les principes intangibles que portent lesfrançais dans leur cœur.

CONTACT :
Régis Passerieux, secrétaire général de Refondation tel : 06 32 18 09 86 rpasserieux@refondation.fr

Fermer le menu
×

Panier