REFONDATION Inventons une France de liens et de partages !

Face à l’urgence, chacun peut être refondateur ! Appel aux dons.

 

 

 

Le 19 octobre 2019

Chers amis,

 

Il nous manque 7 000 euros pour finir sereinement l’année et démarrer la nouvelle. Cette somme est modeste à l’échelle des enjeux. Mais elle est indispensable. Pour mémoire, tous nos engagements sont bénévoles. Chacun peut être Refondateur à sa mesure https://www.refondation.fr/index.php/jedonne/.

 Depuis deux ans, face aux immenses défis économiques, sociaux, écologiques et bioéthiques, nous avons à cœur de travailler pour un projet politique global, à la fois radical et réaliste. A cœur de tisser des liens entre des mondes qui ne se rencontraient pas, de former des personnes d’horizons divers pour engager un combat politique de longue haleine, en particulier en vue des élections municipales qui viennent.

Cette échéance est le premier maillon d’une société du lien et du partage, le premier pas d’un mouvement de réconciliation nationale dont nous souhaitons être, avec d’autres, les ferments. Tout commence dans nos villes et nos communes. Des équipes sérieuses porteront fièrement nos couleurs.

Au-delà de cet enjeu de court terme, nous en sommes convaincus, la crise, en France comme ailleurs, est telle qu’à la fin, soit on s’entraide, soit on s’entre-tue. Le combat est urgent, nos enfants sont directement concernés.

Il y a, bien sûr, des raisons d’espérer. Partout, des consciences s’éveillent, des citoyens se reconnaissent et se mobilisent, mettant de côté leurs différences dans un esprit de résistance et de fraternité.

La justice et la paix passent aussi par des solutions politiques et démocratiques autour de nouvelles majorités à rassembler.

Nos propositions sont, par nature, imparfaites, limitées. Mais elles ont le mérite d’être cohérentes, fondées sur des expériences concrètes et une vision ajustée de la personne humaine, consciente de sa vulnérabilité, de ses limites mais aussi de sa créativité, surtout quand elle est mise au service des autres ou d’un projet collectif.

Oui, l’engagement politique est un des lieux essentiels de l’élaboration du Bien commun. Nous avons besoin de vos idées, de vos réseaux, de votre temps, de votre force de conviction, de votre amitié, de votre générosité.

Nous avons conscience de travailler pour le temps long : 20 ans, 30 ans… Il n’y aura donc aucune « place » à attendre, aucun retour sur investissement à espérer.

Certains signes montrent aussi que notre pays n’est pas à l’abri d’une crise sévère, peut-être à court terme. Il faut donc tisser des liens sans relâche, se former et se tenir prêt. A quoi ? Impossible à dire pour l’instant…

Une certitude : les vieux partis n’ont pas achevé leur processus d’éclatement et de décomposition. Sans cohérence dans leurs fondements, sans espace ni idées, ils ne retrouveront pas leur potentiel majoritaire. Dans ce désert, le clivage entre les « libéraux-libertaires » d’En Marche et les « étatistes-identitaires » du Rassemblement National est un leurre, voire une cynique arnaque.

Aussi démesuré que cela puisse paraître au regard de nos petits bras et des puissantes mécaniques à l’œuvre, nous sommes bien une pièce de ce chaînon politique manquant qu’il faut faire advenir. La dignité de la personne tout au long de sa vie, le goût d’entreprendre et l’écologie dans tous les champs de l’existence, tel est notre projet !

Retrouvez notre projet et notre charte sur https://www.refondation.fr/index.php/le-projet-en-debat/.

Ceux qui voudraient nous rencontrer, débattre ou s’engager sont attendus le 16 novembre à PARIS. Le programme sera diffusé dans les prochains jours et les inscriptions se feront sur https://www.refondation.fr .

Surtout, ne venez pas seuls, parlez-en autour de vous.

Refondateurs de tous les pays, unissons-nous !

 

Philippe de ROUX,                           Régis PASSERIEUX                     Patrick TIVOLLIER,

Porte-Parole                                     Secrétaire Général                    Président

 

Selon l’article 200 du code général des impôts, 66 % de votre don est déductible de l’impôt sur le revenu. Par exemple, si vous effectuez un don de 100 €, il ne vous en coûtera en réalité que 34 € après réduction d’impôt.

Fermer le menu
×

Panier